Accueil du portailCommerce › Plan d’action pour le commerce et les commerçants
Commerce

Plan d’action pour le commerce et les commerçants - 19/06/2013

Plan d’action pour le commerce et les commerçants

La ministre de l’artisanat, du commerce et du tourisme a présenté les 50 mesures du Plan d’action pour le commerce et les commerçants, le 19 juin 2013.

 

 

 

 

 

 

 

 

Sylvia Pinel a présenté 50 nouvelles mesures pour le commerce et les commerçants qui visent 3 objectifs.

1. Renforcer la compétitivité des entreprises du commerce

Pour renforcer la compétitivité des entreprises du commerce, l'accès au financement sera facilité grâce à la banque publique d'investissement (bpifrance). La transmission d'entreprise sera facilitée et les conditions de sécurité nécessaires à l’exercice de l’activité commerciale renforcées.

Cinq leviers d'action

  • Aider les commerces à s’adapter aux différentes normes
  • Améliorer le financement des commerces indépendants dans les phases critiques
  • Moderniser la fiscalité des commerces
  • Favoriser la transmission des commerces
  • Améliorer la sécurité des commerces

2. Permettre un développement équilibré de toutes les formes de commerce

Pour développer de manière équilibrée toutes les formes de commerce, la cohérence et l’efficacité des règles d'urbanisme commercial seront renforcées. Des mesures de simplification et de réglementation du « drive ». seront notamment prises. Pour préserver la diversité des commerces en centre-ville, le plan d'action prévoit de maîtriser
l’évolution des loyers commerciaux et des charges locatives.

Quatre leviers d'action

  • Renforcer la cohérence et l’efficacité du droit de l’urbanisme commercial
  • Maintenir les commerces indépendants dans les centres-villes
  • Accompagner les commerces de type « dernier commerce » et les multi-services
  • Favoriser le développement et le maintien d’une offre de locaux artisanaux et commerciaux dans les quartiers de la politique de la ville

3. Anticiper les mutations du commerce

Pour anticiper les mutations du secteur, le regroupement des commerçants sera encouragé et une instance nationale du commerce créée.

Quatre leviers d'action

  • Aider les commerçants à s’adapter aux mutations du commerce
  • Inciter tous les commerçants à s’adapter au numérique
  • Dynamiser le commerce et l’artisanat de proximité avec le FISAC
  • Aider le commerce à recruter et accompagner l’évolution des métiers
     

Le commerce, un secteur essentiel à l’économie

Le secteur du commerce est un secteur essentiel à l'économie. Il est très diversifié : commerce indépendant de proximité, grande distribution, centres commerciaux, vente à distance, marchés...  et connaît d’importantes mutations : nouveaux modes de consommation, banalisation des centres-villes, désertification de certains territoires...

Le commerce représente :

  • 11 % du PIB avec un chiffre d’affaires de 1313 milliards d'euros : commerce de gros (722 milliards d'euros), commerce de détail (431 milliards d'euros) et commerce et réparation automobile (158 milliards d'euros)
  • 22 % des entreprises (soit 770 000 d'entre elles) ;
  • plus de 3 millions de salariés, soit 22 % des emplois du secteur marchand, hors agriculture. L’emploi non salarié est estimé à 375 000 personnes.

Lire aussi :

L'essentiel : les priorités de Sylvia Pinel pour le commerce

 

 

Presse

 

Sylvia Pinel a présenté les 50 mesures du Plan d'action pour le commerce et les commerçants

 

 

 

Haut de page

© Ministère de l’artisanat, du commerce et du tourisme 2012